Un air de printemps qu'il disait ...

Publié le par Les Légremis

Mercredi nous parlions du retour du printemps ... L'hiver l'a entendu et nous a prié d'arrêter de nous moquer de lui !

Ce matin le temps était maussade, humide et froid. Si nous n'avions été boostés par l'effet de groupe, je pense bien qu'on aurait annulé c'te balade. Mais bon, nous étions quatre à l'heure dite sur la place du village et d'autres Légrémis nous attendaient probablement à St. Sauveur. Alors nous y sommes allés ... et on a bien fait. Tout d'abord il y avait du monde en bas et puis la température y était bien plus clémente.

Un air de printemps qu'il disait ...

Nous voici donc partis par de très jolis sentiers grimpant vers le hameau des Buffes, sous St. Michel de Chabrillanoux. Malgré nos sourires affichés et notre bonne humeur, tout était cependant fort gris ! 

Un air de printemps qu'il disait ...
Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...
Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...

Les cœurs de physalis sont grillagés. Elisabeth tire la langue.
Toute la petite équipe a bien grimpé mais commence à avoir l'estomac dans les talons !

Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...

Le groupe décide de casser la graine, à la bonne franquette, à l'entrée de la forêt.
Il n'était pas trop tard mais, à voir l'état des troupes, il était temps !

Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...

Mais c'était sans compter sur Monique et son remède magique : sa petite goutte de verveine maison et son morceau de sucre !

Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...
Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...

Et là mes amis ... là ... !!! À la seconde la rando changea du tout au tout !
La nature prit des couleurs, les arbres se mirent à vivre, les pierres à se dérober sous nos pas !
​Les flots se mirent à couler en cascades, les pierres à vivre et se transformer en étonnants petits lutins dans la forêt. Merci Monique ... Tu es une mère pour nous !

P.S. : ... tu nous fileras ta recette de verveine, hein !

Un air de printemps qu'il disait ...
Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...
Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ... Un air de printemps qu'il disait ...