Les Gorges de l'Ardèche au départ du Garn

Publié le par caminares

Vendredi 1 mai, dix Légrémis se sont retrouvés sur le parking de la mairie du Garn, petit village gardois situé entre les Gorges de l'Ardèche et la vallée de la Cèze, à quelques kilomètres du charmant village médiéval d'Aiguèze, et de la non moins célèbre Aven d'Orgnac.
Pour une fois, un magnifique soleil, toutefois tempéré par un petit mistral, nous accompagnera tout au long de notre randonnée.
Très vite, nous quittons les ruelles de ce joli petit village dont vous pourrez admirer quelques maisons sur l'album photo qui détaille notre journée.
Le sentier, balisé de jaune et de blanc ainsi qu'il en est de rigueur  dans notre ardèche, s'enfonce dans les taillis de chênes verts. Ainsi, bien protégés de l'ardeur grandissante du soleil, nous avons cheminé à l'ombre.
De-ci, de-là, quelques orchis nous offraient leur beauté.
Très vite, le sentier rejoint une combe et descend rapidement vers les flots tumultueux de la rivère, en cette saison.
Nous atteindrons celle-ci en cheminant sur un sentier en balcon, entrecoupé ça et là par les reste de la dernière inondation.
Le site est grandiose, la rivière, empruntée par quelques canoteurs cherchant désespérement le bon sens de la descente, ce qui leur valurent quelques acclamations venues de la rive, où notre Jean Yves s'en donnait à coeur joie!
Les estomacs réclamant pitance, la pause fut prise sur les rochers, où nous eumes la surprise de voir arriver deux VéTéTistes, poussant plus que roulant sur leurs machines!
Non, ce sentier là est bien réservé aux randonneurs....
Au loin, la Cathédrale surplombe magniquement l'eau vive. Ce lieu est un régal pour les yeux.

Puis ce fut la remontée vers la Maladrerie des Templiers. Là, laissant à Giséla la garde des sacs à dos, nous sommes descendus vers la plage de galet, où les les kayaks et autres canoës entamaient les derniers méandres vers la sortie des Gorges.

Quelques instants de repos, l'envie grandissante de prendre un bain, mais la force du courant et surtout la température  encore hivernale de l'ardèche dissuadèrent  les plus téméraires...
La remontée vers la Maladrerie, puis vers le plateau, nous réserva une magnifique surprise : une vue merveilleuse sur les méandres de l'Ardèche, ponctuée au premier plan d'iris sauvages...
Une vrai carte postale!

Le platau enfin atteint, le retour vers le village du Garn se fit au travers de la garrigue odorante, thym et lin en fleur, orchidées discrètes et belles, avec en point de mire, le Mont Ventoux, sentinelle posée au travers de la Provence proche.
Au détour du chemin, un dolmen, nous rappelant que ces lieux furent de tout temps source de vie.
Et fatigués et heureux, nous avons retrouvés nos véhicules afin de nous diriger dans un premier temps vers Orgnac l'Aven, pour une pose café - bières- jus de fruit bien méritée, puis vers Berrias - Casteljau, où certain d'entre nous allaient continuer ce premier week-end de mai par une balade prévu le lendemain au Bois de Païolive.