Boucle de St Jean

Publié le par Régine Chareyre

L'association des Légremis, impliquée dans la politique de préservation et de valorisation des milieux naturels, a réuni 24 participants lors de sa deuxième sortie thématique de l'été au sein des Gorges de la Glueyre, plus précisément ce mardi 7 juillet au Rocher de St Jean.

 

Grâce à la présence de Francis Hubert, technicien au Conseil Général et mis à la disposition de notre Association, la journée fut des plus enrichissantes. Par ses connaissances pointues, cartes géologiques de l'Ardèche à l'appui, il sut au pied des prismes basaltiques de St Jean, passionner un publique de professionnels, de passionnés et de candides. Tous remontèrent le temps avec lui et assistèrent de -65 millions d'années à -6 millions d'années, à la poussée de l'Afrique, de l'Espagne, au soulèvement des Pyrénées, puis des Alpes, ils subirent de nouvelles compressions et virent surgir le Sud du Massif Central. Tous soufflèrent lors des phases de relâchement, avant d'arpenter les divers effondrements. Puis Francis Hubert aborda le volcanisme en Ardèche.

 

L'histoire volcanique de l'Ardèche s'étend sur 10millions d'années: une phase ancienne durant l'ère quaternaire. La montée du manteau terrestre a provoqué un bombement de la croûte terrestre et celle ci en craquant permit le montée du magma. Lorsque la lave est dégazée, elle sort du cratère pour former des coulées. Cette lave refroidit lentement et forme une roche très dure et très lourde: le basalte. La diversité des laves observées en surface s'explique par la cristallisation fractionnée, ensemble de phénomènes qui provoquent un changement chimique du magma lors de sa montée. Composition chimique donne roche différente lors du refroidissement. En Ardèche on trouve de la phonolite, des trachytes et du basaltes.

 

Ici au St Jean on peut admirer des orgues (structure en nid d'abeille) chaque élément ressemble à un tube plein à base généralement hexagonale qui vu par dessus forme un dallage hexagonal appelé "chaussée des géants".

Puis à la loupe nous avons pu observer les minéraux du basalte (pyroxène), noyés dans une pâte gris-foncé.

 


Chacun repartit heureux de sa journée découverte.

Par Régine Chareyre.