Prochaine Ronde des Fours

Publié le par Caminares

Notre deuxième Ronde des Fours aura lieu le 22 mai. Certes, la date peut paraître encore lointaine, en ce début d'année où le froid sibérien règne en maître incontesté sur le plateau gluirassou...

Pourtant, nos débroussailleuses en chef, accompagnées de quelques volontaires mâles fort efficaces, ont déjà reconnu le parcours...

C'est ainsi que, samedi, avant notre assemblée générale, huit légrémis particulièrement bien emmitouflés, ont fait le sentier. En tête Régine, suivie de près par Elisabeth et Myriam.   Madeleine notre chère doyenne toujours aussi d'attaque était de la partie. Et pour la première fois une petite nouvelle, Isabelle, dont la venue fût fort remarquée, elle qui arborait un bonnet rouge sur lequel tronait un magnifique lézard blanc... Et puis, le rédacteur de cette courte chronique, peu en jambe en ce jour de grande froidure, mais quand il faut, il faut...

A la Marette, Babeth et Daniel nous attendait afin de parcourir le sentier à nos côtés.

Chers lecteurs, amis du blog et futurs randonneurs de cette Ronde des Fours que nous voulons installer dans la durée, je vous le dis d'ores et déjà : réserver votre journée du 22 mai!

Car, je vous promets une balade de toute beauté...

Après avoir dégusté quelques tartines, bu un café d'orge et profité du Four au départ de Gluiras, vous cheminerez sur un large sentier en pente douce, où par endroit les cimetières protestants perdus au milieu des bois, racontent une époque pas si lointaine où la différence était mise à l'index....

Nous traverserons de vieux hameaux aux maisons plusieurs fois centenaires.

Au travers de forêts, nous longerons de vieux murs de pierre taillée, retenant une terre rude et rare, ramenée au prix d'un dur labeur afin de créer ici un jardinet, là des échamps plantés de chataîgniers...

Moins de deux heures après votre départ, vous pourrez déguster les pizzas cuites dans le four du côté de Marjarnoux. (*)

Plus loin, le sentier descend en lacet vers les bords de l'Eyrieux, que nous surplomberons un long moment. Nous rencontrerons une belle cascade buccolique, avant de remonter vers Le Coulet (*), d'où la vue sur l'Eyrieux est simplement admirable.

Ensuite, un chemin montant nous ramenera vers Margier, puis, toujours au travers des chataîgniers, nous atteindrons le troisième four pour un dessert Pain-Pomme qui satisfera les plus affamés... Une petite heure encore, où nous devrons emprunter une calade puis un sentier en balcon qui nous ramenera par le Grand Chemin vers Gluiras, notre point de départ.

  Nombre de chemins que nous prendrons ce 22 mai, seront sortis de l'oubli grâce aux efforts obstinés de nos bénévoles entêtés! Les anciens de la commune se font l'écho de traces abandonnées. Nos débroussailleurs, à l'aide de ces précieux témoignages, tronçonneuses, sécateurs et autres outils coupants en main, redonnent naissance à un patrimoine où la main de l'homme est omniprésente.

Je peux le certifier pour l'avoir vu de mes yeux : le travail accompli est simplement fabuleux!

Vous aussi, le 22 mai, vous serez les témoins de ce renouveau du patrimoine Gluirassou!

Alors non, il n'est pas trop tôt pour vous inciter à réserver votre journée du 22 mai!

 

(*) Ortographe rectifiée suite au commentaire d'un certain César, lecteur assidu du blog....